Utilisation des appareils auditifs

Congénitale ou acquise, la surdité peut avoir des conséquences personnelles, physiques et sociales. Déjà, elle engendre toutes formes de mal-être et en occurrence la détresse psychologique qui va influer sur l’estime et l’environnement du malentendant. Mais pour y remédier, les aides auditives ont été rendues plus accessibles, et cela, dans le but de donner un nouveau départ aux patients pour qu’ils puissent, dans les jours à venir, vivre normalement leur quotidien. Nous allons faire le point sur les appareils auditifs, dans cet article.

Les aides auditives : dans quel cas ?

En effet, on dénombre trois formes de surdité :

  • La première qui est dite de transmission lorsqu’elle ne touche que l’oreille externe. On parle plutôt de malformation parce que l’oreille interne n’est pas infectée et la déficience peut être soignée par traitement médical ou chirurgical.
  • Le second cas est du moins le plus délicat, est la surdité de perception. Elle est définitive parce qu’elle touche carrément le système central. Seulement, elle est remédiable grâce aux aides auditives qui permettent de capter et de traiter les sons pour les faire ensuite parvenir au cerveau. Par le biais du dispositif, le patient peut entendre les différents sons et distinguer les mots, sauf qu’il faut, au préalable, apporter les quelques réglages nécessaires pour qu’il puisse être adapté aux variations sonores.
  • Le troisième cas est la surdité mixte, combinant surdité de transmission et de perception. Le traitement de ce dernier ne peut non plus se faire que par une solution d’appareillage auditif.

Les quelques inconvénients des aides auditives

En principe, les corrections auditives n’ont pas d’impact sur les fonctions auriculaires, mais vont plutôt agir sur les sons. Autrement dit, elles n’auront pas d’effets directs sur le système auditif. Néanmoins, le port de l’appareil, surtout lorsqu’il survient au cours de la vie, peut entrainer de considérables gênes : honte, complexe, trouble de la concentration, dépression, isolement, etc. Mais encore, le produit quand il n’est pas compatible aux conduits auditifs peut entrainer des réactions allergiques (otite séreuse, eczéma, prurit, etc.). Dans ce genre cas, les causes sont multiples : la peau qui ne tolère peut-être pas la matière parce qu’elle est trop compressive ; le produit est mal ajusté et le réglage ne convient pas à la capacité de compréhension du cerveau ; ou tout simplement parce qu’il y a eu mauvaise mise en place de l’appareil et le moulage ne convient pas à la forme du conduit.

Peu importe le problème, dès que la gêne devient récurrente, revenez très vite vers votre audioprothésiste et s’il vous faut un autre, trouvez un appareil auditif pas cher sur internet, et ce, via les plateformes de vente.

appareil auditif