Comment faire des économies grâce à une bonne isolation

Il faut savoir que l’essentiel de l’énergie consommée peut être économisée via l’isolation. Une autre règle également, la première énergie économisée est celle qui n’est pas du tout consommée. Ainsi, une bonne isolation garantit la certitude d’une réduction des déperditions thermiques. Elle limite les consommations de chauffage et de climatisation.

L’isolation n’a que des avantages

L’isolation des logements demeure l’investissement le plus rentable si vous vous mettez en tête que le chauffage électrique et la climatisation représentent jusqu’à 60% des besoins énergétiques d’un bâtiment. Dans la pratique, l’isolation thermique n’a pas besoin d’entretien et possède une très longue durée de vie, identique au bâtiment. Une maison bien isolée et bien exposée, profitant de la lumière et de la chaleur naturelle nécessite peu de besoins en énergie. L’isolation des habitations apporte du confort et économise l’énergie.

Quelques aspects sont à regarder de près pour assurer une utilisation sans inconvénient (confinement, mauvaise qualité de l’air, accumulation de polluants…). L’isolation doit alors être impérativement compensée par un bon système de ventilation. En plus, il faut une aération optimale de toutes les pièces. Par contre, l’isolation peut être source de problème quand elle n’est pas parfaite. L’isolation du logement doit se concevoir dans sa globalité. Dans le cas où seules les fenêtres isolantes existent pour certaines pièces, cela peut engendrer l’apparition des ponts thermiques. Ainsi, une infiltration d’air se produit au niveau des zones mal isolées. La différence de température entre l’air de l’extérieur et l’air intérieur crée de la condensation. De cette manière, il existe plus de risque de développement de moisissures, facteurs d’augmentation de la fréquence d’affections respiratoires, d’asthme et de rhinites allergiques.

Le meilleur isolant

En isolation, l’isolation comble aménagé peut être effectuée en laines minérales de roche, de verre, de laitier, laines végétales telles que le chanvre…  Il n’existe pas d’isolant meilleur qu’un autre du point de vue de la santé des personnes occupant une maison. Même la laine de verre, le moins cher, ne pose aucun problème. Les isolants ont la qualité d’être intégrés et bien encapsulés dans des parois étanches.

Ainsi, ils ne sont pas en contact avec l’air ambiant et ne dégagent point d’éléments toxiques pour les habitants. Dans tous les cas, il faut être attentif à leur bon état. Une infiltration d’eau, même minime, peut entraîner une dégradation de l’isolant. Il peut alors devenir un lieu de prolifération de moisissures.