Mode d’emploi de la PLV3 min read

Pour attirer le regard des clients et déclencher l’acte de vente, la publicité sur le lieu de vente (PLV) est une méthode efficace. Cependant, il est nécessaire de prendre certaines précautions afin de bien promouvoir tel ou tel produit. Voici le mode d’emploi de la PLV.

Les supports PLV jouissent d’un avantage de taille

Pour vanter les mérites d’un service ou produit, rien ne vaut les supports PLV mises en place dans les rayons ou points de vente : Banderole publicitaire, drapeau publicitaire, nappe personnalisée, etc. ou des supports numériques : écrans pour afficher un plan fixe ou des vidéos en boucle. Tous les moyens sont percutants pour séduire le prospect et enclencher l’achat, du moment que leur niveau de technicité vise véritablement à mettre en scènes le produit ou la marque.  Cependant, aussi alléchante soit-elle, pour faire trôner la PLV dans un magasin, les commerciaux devront d’abord négocier avec le revendeur, le directeur de magasin ou bien les chefs de rayon des grandes surfaces.

PLV: nappe personnalisée

PLV pour la promotion ou lancement d’un produit

La publicité sur le lieu de vente prend différentes formes : par le biais d’affichage, drapeau, nappe personnalisée, présentoir, etc. cette méthode est adaptée aux allées centrales, en tête de gondole ou bien dans les linéaires. Elle a pour objet de sortir le produit ou service de l’espace restreint dont il est attribué. Elle octroie dès lors l’acte d’achat. En fait, il est constaté qu’un achat sur deux se décide sur place, sur le lieu de vente. Il faut sortir du lot restreint en moment de faire la promotion d’un produit, de sa réactivation ou encore de son lancement. La PLV sert donc à mettre en avant toutes sortes de produits (alimentaires, techniques ou informatiques), voire divers services.

Opter pour l’originalité avec une nappe personnalisée

Le principe de la PLV est d’attirer l’attention des prospects. Dans un point de vente, il est nécessaire d’en mettre plein la vue, de rechercher l’originalité afin de se démarquer dans les linéaires ou dans une vitrine. C’est pourquoi il n’est de plus captivant pour le regard qu’un tissu imprimé personnalisé. Il ne faut pas hésiter à jouer sur la taille, c’est en fait la variable la plus évidente. Les supports classiques risquent de saper les bénéfices financiers de l’opération. Pour captiver les gens, rien ne vaut un peu de sourire et de miser sur un visuel original (couleurs flashy sur la nappe, des photos thématiques, etc.).

Imprimer l’essentiel pour plus de cohérence

Il convient d’imprimer seulement l’essentiel sur le support publicitaire. Au lieu d’empreindre un long discours, un dessin suffira à attirer le regard. Sans oublier le nom de la marque et un accroche ou slogan. Quant à l’information promotionnelle qui accompagne l’opération publicitaire en point de vente, elle doit s’afficher sur le packaging lui-même ou bien sur un blister. La cohérence est de mise en matière de PLV. Il est inutile d’opter par exemple pour un drapeau qui ne reflète pas le positionnement ou l’activité de l’entreprise. Afin que les consommateurs puissent reconnaitre le produit ou marque promptement, en quelques secondes, il faut user des éléments visuels familiers, pour l’emballage du produit, stand, etc.

Déployer les supports une seule fois

L’idée de faire des économies peut parfois être alléchante, mais utiliser les outils PLV à plusieurs reprises reste une mauvaise idée. Il faut toujours se demander si le jeu en vaut la chandelle, parce que souvent faire usage des anciens supports peut s’avérer moins rentable qu’il n’y parait. En effet, il faut se donner la peine d’assurer le rapatriement de chacun, drapeau publicitaire, nappe publicitaire, banderoles publicitaires ; faire le triage des unités qui sont exploitables et en garantir la conservation de telle sorte que les couleurs ne s’effacent pas.