Plaque professionnelle : gage de visibilité pour les professions libérales

Les agents libéraux, les médecins et architectes se rendent distincts à travers des plaques d’identification. Elles ne sont pas obligatoires, mais il est tout de même nécessaire de les utiliser. Il existe des formalités à respecter lors de la création de la plaque professionnelle. Le travailleur indépendant doit suivre les normes en format, en matière et en couleur. Il ne s’agit pas d’un support de publicité. En cas de transgression, le praticien encourt de lourdes amendes.

Les plaques professionnelles, qu’est-ce que c’est ?

Les professionnels libéraux utilisent des plaques pour leur PLV.  Ils informent leur patient.  Il ne s’agit pas d’un support publicitaire à la manière d’une banderole personnalisée. Il est tout simplement une forme d’identification.

Les métiers libéraux se présentent nécessairement sur ces plaques professionnelles. Les médecins, les kinésithérapeutes, les avocats ou bien les architectes se rendent distincts à travers ces outils. Ils sont relativement placés à l’entrée d’un établissement. Autrement, il est mis en place sur la façade d’un immeuble dans laquelle l’activité s’exerce.

Ces fameuses plaques sont aussi installées à l’entrée des musées, des écoles ou encore des associations.

Quelles sont les informations à afficher sur une plaque pro ?

Il ne s’agit pas d’une banderole personnalisée sur laquelle  un message publicitaire est mis en évidence. Sur une plaque pro l’identité du professionnel libéral est l’élément à valoriser. Il est donc nécessaire de bien présenter le nom du praticien, d’annoncer ses coordonnées, ses diplômes ainsi que les jours et les heures de consultation.  Le but est de mettre en confiance les clients ou les patients. Une simple plaque d’identification en dira long sur le sérieux et professionnalisme d’un architecte.

La mise en place du support informatif n’est pas obligatoire. Le laborieux indépendant peut faire l’impasse sur l’installation de plaque professionnelle sur la façade de son cabinet. Par contre, il est préférable de l’utiliser afin de garantir une excellente visibilité.

plaque professionnelle

Quelles sont les normes à respecter lors de la création d’une plaque pro ?

Comme une banderole personnalisée, la plaque pro est un bon moyen pour se faire connaitre. Pourtant, il existe des normes à respecter lors de sa conception.

Il est préconisé d’opter pour du matériau résistant lors de la création de l’instrument signalétique. Le plexiglas est généralement le plus prisé. Toutefois, il est aussi possible de choisir le laiton ou l’aluminium.

Selon les normes, les médecins, les avocats, huissier ou notaire sont tenus d’utiliser la matière laiton. Le plus souvent, le format accepté n’excède pas les 30 × 25 cm. Les dimensions de  20 x 15 cm ou 25 x 15 cm s’adaptent aux métiers de la justice.

Il est strictement interdit de faire de la publicité sur une plaque professionnelle. Il ne s’agit pas d’une bache publicitaire, encore moins d’une affiche. Ainsi seules les informations d’identification comptent. Le service urbanisme d’une ville peut imposer des formalités sur le contenu et couleur de la plaque. En cas de non-respect de la réglementation, le professionnel encourt de lourdes amendes.