Focus sur les solutions de contrôle parental et leur gestion

Le contrôle parental est un logiciel indispensable pour tout ordinateur. Il protège les enfants contre le contenu +18 sur Internet et les plus nuisibles. Il s’agit d’une solution gratuite. Elle est à activer pour l’examen de la navigation web des mineurs. Elle est fournie par les FAI ou les fournisseurs d’accès Internet.

Les accès en trois modes et possibilité de signalisation de contenu nuisible

Certains FAI recommandent le téléchargement de logiciel sur son site officiel. Cet outil bloque automatiquement les sites qui ne sont pas autorisés pour les mineurs. Sa base de données est mise à jour régulièrement. Par ailleurs, il est possible de signaler les Informations web indésirables. Toutes les plateformes jugées inopportunes pour les enfants seront après inaccessibles. Le fournisseur d’accès rend possibles l’activation et la désactivation du logiciel. La navigation peut se faire en trois modes : en junior, adolescent et en adulte. Les portails pornographiques, incitants à la violence ne sont par conséquent ouverts aux moins âgés. L’accessibilité est appuyée par un mot de passe, donc, il n’y aucun risque que les petits tombent sur un contenu pervers ou des conseils pratiques pour adulte.

Blocage des informations personnelles et définition des horaires d’accès à Internet

D’autre FAI offre aux enfants la possibilité d’accéder directement et exclusivement au moteur de recherche BabyGo. Il propose une analyse en temps réel des pages web et face à la liste des interdits, les adolescents ne pourront pas explorer tout ce qu’ils ne devront pas voir. Le fournisseur d’accès Internet performant permet la vérification de l’historique des sites visités. Il diffuse seulement à l’usager des actualités web et boquent les informations personnelles. À un certain âge, l’inscription sur les réseaux sociaux et autres plateformes n’est pas autorisée. Le dispositif de surveillance assure le respect des mineurs de ce genre de conditions. De plus, il peut définir des horaires durant lesquels les enfants ne seront habilités à se connecter sur le web.

Les outils de conservation en ligne, le téléchargement de vidéos et application inadéquats, ainsi que les conseils pratiques web contournant le logiciel sont à intégrer parmi la liste des sites web prédéfinis. Cette dernière est modifiable. L’enfant qui devient adolescent pourra après coup voir Internet autrement, si les parents l’autorisent. En tout cas, il vaut mieux ne pas lui accorder trop de liberté et limiter toujours le temps de connexion.