Explorer les endroits cachés du Chili

756 627 km2, c’est la surface totale du Chili. Ce pays occupe une étroite bande de terre qui court sur plus de 4 000 km, et ce, du nord au sud. Ce vaste territoire comprend les jungles les plus froides du monde et le désert le plus sec de la planète, mais il y existe des sites cachés qui méritent d’être visités.

chiliLe premier coin secret à découvrir est le parc national Conguillío, 60 833 hectares. Il surprend ses visiteurs par son cadre magnifique et ses paysages accidentésparsemés de grandes formations volcaniques et d’immenses forêts de cyprès. Par ailleurs, le parc est un refuge sûr pour beaucoup d’espèces fauniques comme les singes de montagnes, les viscachas, les charpentiers noirs, les condors, les faucons à queue rousse et les sauvagines, pour ne citer que ceux-là. Mais ce qui impressionne les visiteurs, ce sont les lagunes de Conguillío, de Captren et d’Arcoiris, mais cette dernière vaut une attention particulière. Ses couleurs sont magiques : un bleu profond, un vert intense et des eaux cristallines quiforment un bel ensemble. La laguna Arcoiris, âgée de 300 ans, aurait tiré son origine après l’éruption du volcan Llaima, noyantcomplètement une partie de la forêt nothofagus.

> A lire également > : Partez à la découverte de l’Iran !

La vallée de Cochamó, une destination tendance pour tous types de vacanciers

Située dans les Andes, la vallée de Cochamóest en forme de « U ». C’est le « Yosemite » chilien, du moins, la similitude est frappante. Les amateurs d‘alpinisme du monde entier sont attirés par la chaîne de montagnes de Patagonie qui se dresse abruptement des deux côtés de la rivière Cochamó. Ces trekkeurs se concentrent sur le repoussage des murs et des tours de granit pur durant leurs circuits Chili. Les autres voyageurs, eux, exploreront la magnificence naturelle des lieux en randonnée, à pied ou à cheval, en parcourant une route de gravier de 6 km et une piste qui mènent à la vallée, au départ du village de Cochamó. La fatigue de la marche sera récompensée par la vue des cascades qui chuchotent à travers les arbres d’Alerce âgés de 3 000 ans, des vignes, des grimpeurs et des sous-bois encore inexploités par l’homme. À part l’observation d’oiseaux et de la faune composée de sangliers, de pudús et de pumas, la vallée permet une multitude d’activités de plein air, y compris la spéléologie, la baignade, la glissade, le trekking…

> A lire également > : Envolez-vous vers les USA !

Balade au parc national de Huerquehue

Le parc national de Huerquehue, créé en 1967, se trouve en Araucanie, Chili. Sa toute petite superficie du début s’est agrandie après la publication d’un décret en 1985, et il s’étend désormais sur 8 600 km2. Il forme un tableau superbe avec le volcan Villarica qui se reflète sur les nombreux lacs : les lagosVerde, Chico, Toro et Tinquilco. En outre, le parc national de Huerquehueest une réserve de faunes protégées, la plus ancienne du pays. Durant une excursion, les amoureux de la nature traverseront une forêt tempérée de conifères, dont l’essence de l’arbre millénaire et emblématique qui a donné son nom à la région : l’araucaria qui signifie « désespoir des singes ». Les feuilles très pointuesforment une barrière rendant difficile toute tentative d’ascension.