Les origines du synthétiseur

Comme toutes évolutions technologiques, le synthétiseur a subit de très nombreuses modifications avec les années. Inventé à la fin des années 1890, cet instrument à subit de multiples bouleversements au fur et à mesure des années.

vintage-synthesizerLa naissance du synthétiseur

Conçu par l’américain Thaddeus Cahill en 1896, le grand-père du synthétiseur était nommé Telharmonium. Celui-ci était le premier instrument à produire des sons de synthèse. Le son du telharmonium était produit à l’époque par 408 roues métalliques, celles-ci étaient actionnées par des alternateurs pilotés par plusieurs moteurs électriques. Cet appareil pouvait produire des sons à n’importe quelle fréquence et d’une intensité si importante qu’il fallait séparer l’instrument des haut-parleurs pour éviter tout accident. De plus, 2 personnes étaient nécessaire pour jouer des cet instrument.

Quelques dizaines d’années plus tard (en 1928), l’ingénieur français Maurice Martenot à présenté son invention intitulée Ondes Musicales. Son principe de fonctionnement était à peu près le même que son prédécesseur. Plus petit et plus pratique, celui-ci fût le tout premier véritable “synthétiseur” (si on le compare aux synthétiseurs de nos jours) utilisables par des musiciens.

>> Article connexe >> : Tour d’horizon sur la Salsa !

Les évolutions du synthétiseur

Suite aux différentes évolutions de l’appareil, de nombreux musiciens ont créés plusieurs types d’instruments tels que :

– Laurens Hammond qui a conçu le célèbre Hammond B-3 en 1935
– Harry Olsen et Herbert Belar qui ont mis au point le RCA Mark 1 et  Mark 2, les seuls exemplaire au monde dans les années 1950
– Les Bradley, famille anglaise qui a conçu dans les années 1960 le Mellotron 300

L’apparition du synthétiseur d’aujourd’hui

Ce n’est que dans les années 1970 que les synthétiseurs que nous connaissons tous apparaissent. Conçu par Alan Pearlman l’ARP 2600 est l’un des premiers appareils “compact” de sa génération, avec son clavier détachable, l’ARP 2600 était facilement transportable via une valise. Pour l’anecdote, à l’époque, George Lucas fait appel au concepteur pour l’élaboration de la voix de R2D2 robot mondialement dans Star Wars.

>> Article connexe >> : Zoom sur l’histoire de Céline Dion !

Quelques années plus tard, de nombreux autres appareils ont vu le jour, les plus connu étant :

– Le Moog Minimoog, élaboré en collaboration par Robert Moog, Herbert A. Deutsh et Walter Bros
en 1971
– En 1976, l’Oberheim OB-1 a été le premier synthétiseur monophonique avec 8 mémoires programmables. Cet appareil fut décliner en plusieurs versions proposant 4 et 8 voix : l’OB-4 et l’OB-8
– Le Sequencial Circuit Prophet-5 fut quant à lui le premier synthétiseur polyphonique a été conçu en 1978 par Dave Smith en lien avec Wavestation de Korg et John Brown
– Le Korg MS-10 commercialisé en 1978
– Le Fairlight CMI développé par une société australienne fût la première workstation du marché avec ses 28 méga octets de mémoire et ses 16 voix de polyphonie.

Les gammes de prix d’un synthétiseur

Instrument électronique très polyvalent  et à la mode, le synthétiseur est un appareil qui reste très technique. Celui-embarque de nombreuses technologies et permet de créer une grande variété de musique.

Disposant d’une grande amplitude de prix, un synthétiseur peut couter de 200 à plus de 5 000€ (pour du très haut de gamme).

One thought on “Les origines du synthétiseur

Comments are closed.